#mk-edge-slider-592bb37aefa19 { background-color: #000000; }
.full-width-592bb37aee787 { min-height:560px; padding:10px 0 10px; margin-bottom:0px; } #background-layer--592bb37aee787 { background-image:url(http://www.entresort.net/wp-content/uploads/2014/09/3-Les_oiseaux-2012.jpg); background-position:center center; background-repeat:no-repeat; ; }

Création le 8 juillet 2016 – 70ème Festival d’Avignon

Ludwig, un roi sur la lune

Mise en scène Madeleine Louarn / Texte Frédéric Vossier / Collaboration artistique Jean-François Auguste / Dramaturgie Pierre Chevallier / Chorégraphie Loïc Touzé & Agnieszka Ryszkiewicz / Musique Rodolphe Burger / interprètes Rodolphe Burger, Julien Perraudeau et les comédiens de l’atelier Catalyse Tristan Cantin, Guillaume DrouadaineChristian LizetChristelle PodeurJean-Claude PouliquenSylvain Robic / Accompagnement pédagogique Erwanna Prigent, Mélanie Charlou / Scénographie Marc Lainé / Régie générale Hervé Chantepie / Lumières Michel Bertrand / Costumes Claire Raison / Son Léo Spiritof / Couturières Yolande Autin, Ludivine Mathieu, Magali Perrin Toinin /
Coproduction : MC 93- Maison de la culture de la Seine Saint Denis, Le Quartz – Scène nationale de Brest, Festival d’Avignon, CDN d’Orléans, Théâtre du Pays de morlaix – Scène de territoire, L’Archipel – Pôle d’action culturelle Fouesnant – Scène de territoire, SEW – plateforme culturelle à Morlaix, Théâtre de l’Entresort, Cie Rodolphe Burger, L’ ESAT des Genêts d’or
 /
Production déléguée Théâtre de l’Entresort en collaboration avec La Compagnie Rodolphe Burger et la compagnie Oro / Subventionné par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Départemental du FinistèreMorlaix Communauté et la Ville de Morlaix

La recherche que mènent Madeleine Louarn et les comédiens de l’atelier Catalyse est patiente. Elle se nourrit de collaborations durables. Ludwig, un roi sur la lune naît dans ce temps long de la recherche, et en tout premier lieu de l’imaginaire partagé par Madeleine Louarn et Frédéric Vossier.

Frédéric Vossier : « J’ai découvert le travail de Madeleine Louarn en 2008 à Orléans avec Alice ou le monde des merveilles. J’ai été ébloui par la plasticité de la représentation, le travail sur l’étrangeté et l’irréalité et bien sûr, le corps et le mode de présence des acteurs handicapés. »

Ce premier contact donne à Frédéric le désir d’écrire pour les comédiens de Catalyse et Madeleine Louarn. Il adapte ainsi pour eux, en 2012, Les Oiseaux d’Aristophane. Dans la foulée de son adaptation, il propose à Madeleine Louarn un nouvel objet de travail : Louis II de Bavière.

Roi légendaire à la mort mystérieuse, diagnostiqué « paranoïaque » et destitué, roi romantique par excellence, sublime, enfantin, roi qui cherche toute sa vie durant à échapper aux normes de sa fonction et de son temps ; pour Frédéric Vossier ce personnage et son histoire ouvrent aux acteurs de Catalyse un espace de fantasme dont ils peuvent pleinement s’emparer, et qu’ils seraient seuls à pouvoir déployer.

Frédéric Vossier : « Ce rapport trouble et fantomal au réel ou à la réalité est une composante presque systématique dans mes pièces. Mais Catalyse est une rencontre qui permet de déployer dramaturgiquement la question de ce rapport. La question du corps, de sa présence, est essentielle. La question du handicap l’est aussi. Poétiser et raconter l’inadaptation, tel serait éventuellement ma ligne de fuite dramatique. »

L’approfondissement de la réflexion sur le romantisme, la recherche constante par Louis II d’une autre vie à travers l’expérience artistique et la mise en scène de soi, sa relation avec Wagner, ou sa recherche du bonheur à travers de grands moments d’extase, ont très vite déterminé les présences de Rodolphe Burger et Julien Perraudeau pour la musique, et de Loïc Touzé et Agnieszka Ryszkiewicz pour la chorégraphie.

La musique live permet à Rodolphe Burger d’entrer en dialogue avec les acteurs de Catalyse, qui réagissent très fortement à chacune de ses variations.

Rodolphe Burger : « La rencontre a été instantanée. J’ai lancé un premier accord de guitare, et immédiatement ils se sont retournés. Ils m’ont adressé quelque chose d’incroyable. C’était très émouvant. Je les voyais danser et ils étaient comme éléctrisés, dans un rapport extrêmement intense à ma musique.
C’est quelque chose que j’ai souvent pu vérifier dans mes concerts. A chaque fois qu’il y a ce qu’on appelle des « handicapés mentaux » je suis frappé par l’intensité de leur écoute et de leur présence. Une disponibilité à la musique totale et sans aucun filtre.»

Rodolphe Burger vient apporter à cette création la musique, une musique qui a été omniprésente dans la vie de ce roi. Travaillant à la fois sur des thèmes de Wagner mais aussi sur des icônes musicales plus contemporaines, Rodolphe Burger, accompagné de Julien Perraudeau, interviendront en live tout au long de la pièce.

Ce sera pour Loïc Touzé et Agnieszka Ryszkiewicz un premier travail avec les acteurs de Catalyse, déjà familiers du travail chorégraphique. Ils découvriront avec eux deux une nouvelle approche du corps et du mouvement.

Loïc Touzé : « Le plus important est de les laisser danser. Et de ne pas fermer leur danse par du chorégraphique. Ne rien imposer, ce qui ne veut pas dire ne rien faire, au contraire. Mais cela implique d’abandonner l’idée d’une maîtrise.»

Que serait un corps romantique ? Que serait un corps lyrique ? Voire un corps extatique ? Cette interrogation, portée par des moments proprement dansés qui se rapprocheront de moments chorégraphiques, a aussi nourri un travail quotidien, ainsi qu’une réflexion continue et soutenue sur la présence physique de chaque acteur.

Agnieszka Ryszkiewicz: « nous travaillons ensemble depuis maintenant plusieurs semaines. Dans les trainings du matin ou de l’après-midi, comme dans les moments dansés du spectacle. Nous commençons tous à partager une sensibilité commune. »

C’est une création à l’image de ce roi que nous propose Madeleine Louarn, mêlant théâtre, danse, musique. Une plongée dans l’imaginaire et le fantastique pour déployer dans toute son ampleur et sa complexité le rapport au monde de ce roi romantique.

Saison 16/17

70ème édition du Festival d’Avignon – L’Autre Scène / Vedène

– vendredi 8 juillet à 15h
– samedi 9 juillet à 15h
– lundi 11 juillet à 15h
– mardi 12 juillet à 15h
– mercredi 13 juillet à 15h

Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
dans le cadre de la programmation de la MC93 de Bobigny 

– samedi 3 décembre à 20h
– dimanche 4 décembre à 15h30
– lundi 5 décembre à 20h
– mercredi 7 décembre à 20h
– jeudi 8 décembre à 20h
– vendredi 9 décembre à 20h
– samedi 10 décembre à 20h
– dimanche 11 décembre à 15h30
– lundi 12 décembre à 20h

L’Archipel – Pôle d’action culturelle / Fouesnant – Les Glénans – Scène de territoire

– jeudi 9 février 2017 à 20h30

Centre Dramatique National d’Orléans / Loiret / Centre

– jeudi 2 mars 2017 à 20h30
– vendredi 3 mars 2017 à 19h30
– samedi 4 mars 2017 à 18h

 Centre Dramatique National de Besançon

– mardi 4 avril 2017 à 20h
– mercredi 5 avril 2017 à 20h
– jeudi 6 avril 2017 à 19h

Théâtre du Pays de Morlaix – Scène de territoire /
au Roudour dans le cadre du Festival Panoramas#20

– dimanche 9 avril 2017 à 17h
– lundi 10 avril 2017 à 20h30

MC2 – Scène Nationale de Grenoble

– mercredi 3 mai 2017 à 19h30
– jeudi 4 mai 2017 à 19h30
– vendredi 5 mai 2017 à 20h30

Saison 17/18 (en cours)

Le Granit – Centre Dramatique de Belfort

– jeudi 11 janvier 2017
– vendredi 12 janvier

Le Quartz – Scène Nationale de Brest

– mercredi 6 février 2018
– jeudi 7 février
– vendredi 8 février

Scène Nationale de Chateauvallon

– jeudi 5 avril 2018 à 20h30
– vendredi 6 avril 2018 à 14h30

Comédie de Saint-Etienne

– mercredi 25 avril 2018 à 20h
– jeudi 26 avril à 20h

Saison 18/19 (en cours)

Contactez nous

Merci pour votre message

Changer le texte captcha txt