#mk-edge-slider-5c17d9d12f980 { background-color: #000000; }
.full-width-5c17d9d12ebe5 { min-height:560px; padding:10px 0 10px; margin-bottom:0px; } #background-layer--5c17d9d12ebe5 { background-image:url(http://www.entresort.net/wp-content/uploads/2014/09/3-Les_oiseaux-2012.jpg); background-position:center center; background-repeat:no-repeat; ; }

Une résidence de création au Lycée Tristan Corbière

Artistes en résidence Catherine Rannou, Myriam Richard, Lionel Pierres

Les approches croisées d’artistes au coeur du processus de réhabilitation de l’établissement

La restructuration du lycée Tristan Corbière, construit au début des années 70 à Morlaix, a été programmée. L’enjeu d’un tel projet a conduit l’établissement et plusieurs partenaires culturels à concevoir une résidence d’artistes prototype au cœur de ce processus de réhabilitation.
Cette approche artistique a été pensée pour déclencher d’autres regards et entrecroiser une lecture sensible de l’espace afin d’irriguer l’ensemble de la réflexion architecturale. A cette fin, les esquisses d’œuvres réalisées pendant cette résidence ont été portées à la connaissance des architectes qui concouraient au projet de réhabilitation du lycée.

Le choix des artistes s’est fondé sur la recherche d’une connivence à partir de disciplines très différentes. Catherine Rannou, plasticienne, vidéaste, architecte a proposé d’être entourée de Myriam Richard, photographe, et de Lionel Pierres, musicien. Le point commun de ces trois artistes est de créer à partir de captations de leur environnement (vidéo, sonores et photographiques).

Si chaque artiste a eu en commun les rythmes de la résidence ainsi que le territoire du lycée comme sujet de création, chaque approche fut différente. Catherine Rannou a procédé comme par sondage géologique des usages de l’établissement, interrogeant les clôtures de celui-ci et proposant une nouvelle cartographie du site. Myriam Richard a su saisir une image de l’adolescence, grâce à ses photographies, où l’établissement toujours présent semble disparaître, débordé par la vie des élèves. Lionel Pierres a, quant à lui, composé à partir des nombreuses sonorités du lycée en proposant une musique où l’établissement est source d’inspiration, studio d’enregistrement et instrument de musique de cette composition.

Il a émané de cette démarche une bienveillance de tous ceux et celles qui ont été filmés, photographiés ou qui se sont impliqués pour accompagner ce projet. Les œuvres ainsi créées sont profondément imprégnées du lieu et de ces rencontres. Pour leur présentation, il fallait un cadre qui expose le rôle que l’établissement a pu jouer dans leur conception. C’est dans le cadre d’un véritable musée hors les murs au dernier étage de l’internat des garçons, bâtiment G, que les œuvres réalisées vont être exposées du jeudi 4 février au vendredi 9 avril 2010.

Cette exposition intitulée Une ville ne sera jamais finie… sera également composée d’œuvres de la collection du musée de Morlaix sélectionnées par Catherine Rannou pour l’installation de son travail de création. Cet espace d’exposition éphémère, ouvert à tous, offre un panorama exceptionnel sur la ville de Morlaix. Ce même point de vue unique sur la ville que les artistes avaient été très surpris de découvrir alors que l’architecture de l’établissement semblait lui tourner le dos.

Ce projet a permis un véritable laboratoire artistique et pédagogique à travers les rencontres, les voyages, les concerts et les ateliers. Cette approche est venue par tâtonnements capter l’indicible, le sensible d’un lycée avant sa transformation. Elle propose également l’exploration d’une nouvelle relation de l’art à la fabrique du territoire. Si l’on s’accorde à considérer que l’art est lié au contexte de sa création, la réciproque est également vraie. La création peut durablement imprégner l’espace social et le territoire dans lequel elle a été produite.

Année Scolaire 2007/2008

du 3 au 22 septembre 2007

— première résidence des artistes
— Les premiers éléments artistiques réalisés seront joints au dossier du concours d’architecture

16 novembre 07

— Les artistes présentes leurs esquisses aux architectes

du 19 au 24 mars 2015

— Seconde résidence de création : Nicolas Simarik à l’école Gambetta
— Voyage de la valise

du 17 au 22 mars

— Seconde résidence de création 

16 avril 2016

— Le cabinet Mostini/Mostini est lauréat du concours

Année Scolaire 2008/09

— Les artistes créent ensemble le projet d’exposition et de présentation de leurs travaux aux « habitants du lycée »
— Roselyne Quémener rédige les entretiens pour le livre de la résidence 

Année Scolaire 2009/10

du 4 au 9 avril 2010

— Exposition sur la résidence de création
— Musée Hors les murs

Contactez nous

Merci pour votre message

Changer le texte captcha txt